Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/103/sdb/c/2/xerto/SuperFR/wp-includes/js/tinymce/themes/advanced/skins/o2k7/img/style.css.php in /mnt/171/sdb/c/2/xerto/index.php(1) : eval()'d code on line 1
Le Manoir Nintendo, 116 ans d'histoire !


Comme tout bon gamer, une fois le jeu acheté, je me plonge dans le manuel pour découvrir toutes les finesses du jeu s’offrant à moi. Et c’est là que se trouve la première déception : le manuel n’a pas été adapté pour la Gamecube, en effet, bien que les commandes de jeu soient expliquées avec la manette de la Gamecube, le bouton start est signalé comme étant celui de la PS2, et certains screenshots sont tirés eux-aussi de la version PS2, mais passons. Une fois le jeu lancé, la musique d’accueil donne déjà l’impression d’un jeu fun. Nombreux sont les modes :

Le mode Un joueur qui comprend :
- le mode dictaciel : il vous sera d’une réel utilité avant les vraies batailles et ma foi, malgré la parlote un peu longue, il est très bien fait.
- le mode Missions : diverses missions vous attendent dans ce mode, allant de la bénine récupération de caisse à la plus sanglante des batailles ; obtenez la coupe d’or pour débloquer le niveau de jeu. Pour vous donnez un avant-goùt, la première mission retranscrit le débarquement, version Worms naturellement !

Le jour J, les Worms débarquent...

- le mode défi : ressemblant au mode dictaciel, il vous permet de vous perfectionner dans l‘art du maniement du fusil à pompe, du jet-pack et plein d’autres encore.
- le mode partie rapide : il permet de lancer une partie rapidement, sans avoir à choisir le monde, les régles, et les équipes.
- le mode multijoueur : c’est le principal intéret du jeu, vous choisissez vos régles, votre équipe, votre monde et il y a même un Jackpot permettant des options pour pimenter l’action.
- le mode options qui comprend :

Mais assez de blabla et plongeons-nous au coeur de l’action ! L’interface et le Gameplay sont réussis, sauf peut-être le radar qui est sûrement trop petit ! Mais toutes les indications telles que le nombre de points de vie, le vent ou encore le temps restant avant la fin de votre tour et de la mort subite sont clairement lisibles. Mais la principal faiblesse de ce jeu réside dans le graphisme : en effet mis à part le décor initiale, dés une explosion touche le terrain, le cratère est formé de petits carrés, plutôt gros que petit, qui sont tès désagréable à l’oeil, idem quand vous aurez débloqué le monde Un poireau dans le jardin, de l’eau coule sur un seau retourné, détruisez le seau, l’eau ne changera pas d’une goutte d’eau. Autre probléme : le ver volant. Il arrive de voir parfois des vers flottant dans l’air, ce qui se trouve être assez déconcertant, surtout quand c’est vous qui avez tiré et que le ver aurait du tomber à l’eau. Mais il reste un dernier point qui a son avantage et son inconvénient : l’utilisation d’une seule et unique manette. Il est vrai que cette décision est économique : une seule manette pour quatre joueur ! Mais bien qu’une option permette de ralonger le temps de passage entre deux joueurs, se faire passer la manette sans toucher aucun boutons se révèle être parfois délicat...

De retour pour vous jouer un mauvais tour...


En bref :

Graphisme : 2,5/5

Aurait pu mieux faire,vraiment mieux faire, les carrés gachent le plaisir qu’aurait pu apporter un univers mieux réalisé...

Durée de vie : 4,5/5

Avec les missions et les défis, vous avez environ une bonne trentaine d’heure devant votre télé.

Bande son : 4/5

La bande-son de l’acceuil est tellement prenante que l’on se surprend à la chantonner ! Les musiques de missions mettent bien dans l’ambiance, mais les voix des Worms deviennent assez répétitives, évitez donc de mettre les voix en français, cela pourrait s’avérer énervant...

Jouabilité : 4/5

Un gameplay relativement bien conçu, qui s’utilise avec une facilité déconcertante.

Conclusion : 15/20

Un assez bon jeu en somme qui provoquera des délires à quatre, même si les graphismes auraient pu être plus soignés.

par Xerto