Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/103/sdb/c/2/xerto/SuperFR/wp-includes/js/tinymce/themes/advanced/skins/o2k7/img/style.css.php in /mnt/171/sdb/c/2/xerto/index.php(1) : eval()'d code on line 1
Le Manoir Nintendo, 116 ans d'histoire !


Test de Paper Mario : La Porte Millénaire

Après son premier épisode sur N64, Mario va de nouveau se plier en 4 afin de mener à bien une nouvelle aventure. Il doit réussir à ouvrir la Porte Millénaire, à l'aide des Gemmes Etoiles. Une quéte, des sous-quétes, une princesse à sauver, un méchant qui veut détruire le monde ? Rapport d'un jeu Mario qui a des airs de Zelda...

Des personnages en 2D avec des décors en 3D ? Absurde me diriez-vous ! Mais Nintendo l'a fait ! C'est ainsi que vous vous balladerez dans le monde Mario, en 2D. Mais quelle 2D ! Superbement bien faite ! A croire que le pixel n'existe plus ! Enfin, revenons en à l'histoire à proprement dit : Peach se fait de nouveau enlevée par on ne sait qui, mais juste avant, elle envoit une mystérieuse carte à Mario, qui essaye de la rejoindre à Port Lacanaïe, mais sans succés... En rencontrant une Goomba dans la rue, Mario fait connaissance avec le professeur Goomstein. Ce dernier lui apprend que la carte est celle des Gemmes Etoiles, qui serait nécessaire pour ouvrir la Porte Millénaire. Avec un tel décor, difficile à croire qu'il n'y a pas quelques rapprochements entre Mario et Zelda, car l'histoire d'une légende au début rappelle étrangement celle de The Wind Waker, ainsi qu'un donjon très profond, un peu comme celui de l'île de l'Aurore...
Mais rendons à Mario ce qui est à Mario : comme d'habitude, le Port Lacanaïe sera la place tournante pour rejoindre les autres villes telles que Carafleur, Penocta,... Le système de combat est très bien pensé, et change un peu des Mario ordinaires. Une multitude d'ennemis combattent contre vous, mais ne vous inquiétez pas, vous aurez des partenaires tous plus utiles les uns que les autres. Par exemple, votre amie Goomélie vous done des indications sur les lieux, les personnages et les ennemis, Koopek peut aller chercher des objets et activer des interrupteurs éloignés, et bien d'autres encore. Des sous quètes sont proposées, comme rendre la mémoire à une souris, trouver un Koopa, arréter un tricheur. Mario peut gagner des niveaux, pour augmenter ses Points Coeur, Point Fleur lui permettant de faire des attaques spéciales, et Point Badge, ces derniers permettant de mettre des badges afin d'acquérir certaines caractéristiques spéciales. On remarquera aussi des passages où vous controllez Bowser ou Peach, assez amusant en soi. Et pour garder un peu d'humour, Nintendo a jugé utile (et il a bien fait) de mettre des noms rigolos à certains Toads, ainsi vous rencontrerez Céno T, Banali T, Anbé T, et bien d'autre...
Coté graphisme, quasiment rien à redire, sauf quelques fois les textures un peu pixelisées et certains éléments un peu trop carrés. Par contre, quant Mario entre dans un bâtiment, l'effet de transition est magnifique, c'est un peu comme si la maison se découpait (et oui se sont des maisons en papier !). C'est beau, c'est du Nintendo.

En bref :

Réalisation : 18/20

C'est sublime, un pur bonheur pour les yeux !

Durée de vie : 18/20

Le parcours pour avoir les 7 Gemmes est semé d'embuches. Vous devrez bien passer 35 heures devant PM2

Bande son : 17/20

Quelques thèmes connus, mais aussi pas mal de nouveautés ! Même si elle est parfois répétitive, la musique colle assez bien à l'ambiance.

Jouabilité : 17/20

Très facile à prendre en main et assez intuitif, le game play ne posera aucun problème !

Conclusion : 17/20

Un excellent jeu d'aventure, argumenté de quelques mini-jeux, voila de quoi egayer votre journée quand il pleut. PM2 est un jeu long et bien fait, qui mérite qu'on y jette un coup d'oeil.

par Xerto